jump directly to content.
Pestizid Aktions-Netzwerk e.V.

Quer Menue

Nouveau rapport sur le travail des enfants dans la production de coton

10.01.2008, Alexandra Perschau

La Fondation Britannique pour la Justice Environnementale vient de publier un nouveau rapport alarmant qui souligne l'étendue du travail des enfants dans la production mondiale de coton.

Le rapport intitulé "The children behind our cotton" attire l'attention des lecteurs sur le fait que le travail des enfants dans la production de coton se banalise de manière inquiétante. Il a été identifié que six des sept plus grands producteurs de coton emploient des enfants pour travailler dans les champs. Le Programme International des Nations Unies contre le travail des enfants affirme que l'essentiel des enfants qui travaillent dans le monde sont employés dans des exploitations agricoles et des plantations et non pas dans des usines, des ateliers clandestins ou des zones d'urbanisation. Le rapport montre qu'il existe un lien indéniable entre les prix bas du coton et le travail des enfants. Les enfants interviennent à chaque étape de la production de coton : la semence, le sarclage, la vaporisation des pesticides, le transport de l'eau pour l'irrigation, la récolte du coton à la main, le remplissage et le transport des sacs pleins et le chargement dans les camions…

A côté du dur labeur qu'ils doivent accomplir, les enfants vivent souvent dans des conditions très précaires dans les exploitations et sont menacés physiquement. Par exemple, en Ouzbékistan, les enfants qui ne réussissent pas à atteindre les quotas imposés par l'état ou qui récoltent du coton de mauvaise qualité sont victimes de violences verbales ou physiques, de punitions ou bien victimes de chantage par rapport à leurs résultats scolaires. Les enfants d'Afrique de l'Ouest sont souvent victimes de violences physiques. En Inde, au Pakistan et en Chine, il a été révélé que certaines filles étaient victimes de harcèlement sexuel et même de viols.

Le rapport s'achève par une liste de recommandations basées sur des mesures concrètes telles qu'un système d'étiquetage permettant d'identifier le pays d'origine du coton et de garantir une transparence complète dans les processus d'approvisionnements et de fabrication. Les consommateurs devraient demander à leurs détaillants un étiquetage clair et exiger des autres acteurs de la chaîne d'approvisionnement une totale transparence. D'un point de vue politique, il faudrait exercer une pression internationale sur tous les pays qui doivent ratifier les conventions ILO sur le travail des enfants et obtenir leur exécution.


Le rapport "The Children behind our Cotton" (2007) peut être téléchargé sur le site de " Environmental Justice Foundation " à l'adresse http://www.ejfoundation.org/page93.html

Auteur: Alexandra Perschau, PAN Germany, Allemagne alexandra.perschau(at)pan-germany.org, http://www.pan-germany.org

© 2017 PAN Germany Seitenanfang PAN Germany, validieren